La fatalité veut que l’on prenne toujours les bonnes résolutions trop tard.