Enfin un vrai sujet pour s’attaquer à Facebook

20 Mar 2018 | Journal

Tout commence comme la classique histoire de l’apprenti sorcier.

Celle de Mark Zuckerberg qui est très vite dépassé par le réseau des copains de son université. Mais très vite, cet apprenti sorcier sait se rétablir en devenant homme d’affaires.

Ensuite, les capacités de faire des affaires deviennent exponentielles. Jusqu’à peu il était certain que les intérêts financiers en jeu représentaient des moyens de pression, de négociation, et de nouvelles affaires.

Curieusement, l’affaire Cambridge Analytica qui rejoint, et s’imbrique dans les “trumpitudes” provoque une chute colossale de l’action Facebook.

Enfin, faut-il dire. Il est temps de se poser des questions sur les vrais risques que le réseau Facebook représente …

La visite du site Cambridge Analytica annonce dès l’entrée les objectifs : Visit our commercial or political divisions to see how we can help you.

L’affaire Cambridge Analytica // Facebook dans la presse

compléments

suite …

Mark Zuckerberg devra s’expliquer concernant Cambridge Analytica
  • Le régulateur britannique chargé de la protection des données privées a réclamé mardi l’autorisation de fouiller les bureaux de la société Cambridge Analytica, accusée d’avoir illégalement acquis des données d’utilisateurs de Facebook, dont le patron Mark Zuckerberg est désormais appelé à comparaître devant une commission parlementaire. >>> TVA Nouvelles (Canada)
  • Une commission parlementaire britannique a demandé ce mardi au patron de Facebook Mark Zuckerberg de comparaître devant eux pour s’expliquer sur les accusations de détournement des données personnelles de ses utilisateurs, estimant que les explications officielles de Facebook ont été «trompeuses». >>> Le Progrès
  • Les députés britanniques demandent des comptes à Mark Zuckerberg sur l’affaire Cambridge Analytica. Une commission parlementaire a convoqué mardi le patron de Facebook à venir s’expliquer au Palais de Westminster sur ce sulfureux dossier qui a valu au groupe américain d’être accusé de détournement des données personnelles de ses utilisateurs. >>> Les Echos

1 Commentaire

  1. Belujon

    Monsieur Raison,

    A vous lire, on aimerait être votre ami. Mais bon…..

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *