Chez Facebook, les responsables sont (heureusement) plus intelligents que les algorithmes

1 mars 2018 | Journal

Facebook a conçu un algorithme spécialisé dans la recherche du sein féminin, et donc son rejet de publication.

On connaissait le scandale déclenché par le tableau « L’origine du monde  de Gustave Courbet, tableau exposé au Musée d’Orsay. Maintenant, c’est encore plus scandaleux : la Vénus de Willendorf, statuette du paléolithique supérieur, exposée au Musée d’histoire naturelle de Vienne (Autriche).

Trump nous a stupéfait en proposant d’armer les professeurs. Bon, c’est Trump, on s’est (presque) habitué, et c’est comme ça.
En revanche, que les remplis d’intelligence et culture de Facebook soient capables de concevoir des équations aussi stupides me laissent pantois. Certes, Facebook réagit, mais il faut un scandale pour convoquer un conseil d’administration qui convient !

Et c’est comme ça que nos enfants ont le droit d’apprendre par FaceBook comment trouver des armes, de s’en servir, mais doivent ignorer les représentations artistiques des musées, même quand il s’agit d’oeuvres qui ont 25 000 ans !!!

Quand BF cessera-t il de nous soumettre à ses machines ?

0 commentaires