lancement d’une application pour smartphone. C’est un service d’Etat !

Comme à chaque fois, des fonctionnaires ont imaginé un nouveau service public. On est loin du service pour le public du concurrent Uber. On est d’abord sollicité pour donner son avis. Et on cherche, cherche pour comprendre, tester, ou autre, et après quelques minutes, on découvre qu’il y a plusieurs applications possibles, car on a fait plaisir aux professionnels, mais pas au public.

Bref, une fois de plus ce sera un échec.