Justice en bandes dessinées

Pour le commun des mortels, la justice apparaît compliquée, inaccessible, incompréhensible.

De ce fait, les justiciables la redoutent et la craignent.

Le langage hermétique qui est utilisé, les lieux où elle est rendue (Palais, temple de la Justice … ), le costume qui est porté par les professionnels font qu’elle semble réservée pour les seuls initiés.

Les gens s’en méfient, s’en étournent et la suspectent.

Et pourtant, elle demeure paradoxalement la seule institution en laquelle ils ont encore confiance. Il faut donc la réconcilier avec le peuple qui la recherche depuis toujours.

Il est bien connu et reconnu que l’image et l’humour sont de puissants vecteurs pour faire passer des messages.

La bande dessinée ludique et historique constitue un réel moyen d’atteindre cet objectif.

Le RYLA 2017

Préparez des jeunes prometteurs à devenir la prochaine génération de décideurs en organisant un séminaire RYLA. Ce programme est l’occasion unique pour votre club de participer à l’éclosion et à l’épanouissement de jeunes leaders tout en les invitant à nouer de nouvelles amitiés, échanger des idées et passer à l’action dans leurs lycées et leurs localités.

Pierre Haddad

Le passé professionnel de Pierre Haddad est celui d’un acteur du marché parisien : La Villette et puis Rungis.
Il exerça le rôle de chevillard, métier remarquablement décrit dans sa thèse.
Il fut également administrateur du syndicat de la Boucherie en gros de Paris et secrétaire général de la Fédération de l’Industrie et des Commerces en Gros des Viandes.
A la retraite, il entreprit une oeuvre importante, celle de reconstituer l’histoire de la viande en France.
Son parcours universitaire a été reconnu : licence d’anglais en 1982, licence d’histoire en 1984, maîtrise d’histoire en 1990 (“L’affaire de La Villette, défaite de la technique ou de l’imagination ?“), D.E.A d’histoire en 1991, puis doctorat d’histoire en 1995 “Les chevillards de La Villette, naissance, vie et mort d’une corporation” sous la direction de Monsieur Alain Plessis, professeur à Paris X.

Alma Universelle

Des Loges Libres se sont rassemblées pour impulser l’émergence de l’Alliance Maçonnique.

L’Alliance Maçonnique (ci-après ALMA) est un réseau maillé composé de loges souveraines, autonomes et non dogmatiques.

Les Loges constituant l’ALMA proclament haut et fort, le principe du maçon libre dans une loge libre.

Elles soutiennent une totale liberté de conscience, l’exercice de la pensée critique dans une parfaite tolérance mutuelle et le développement des échanges dans un esprit d’ouverture.

Elles oeuvrent au développement d’une Franc-Maçonnerie spiritualiste et humaniste tendue vers l’avenir.

Elles développent une Maçonnerie qui s’appuie sur une tradition évolutive, s’inscrivant dans l’histoire humaine. Elles font du symbole un outil privilégié et voient dans la fraternité un idéal éthique.

Elles soulignent que le travail sur soi même et le travail dans le monde profane sont complémentaires et indissociables.